Passer au contenu
Combien de temps avant de mettre des poissons dans un nouveau bassin ?

Combien de temps avant de mettre des poissons dans un nouveau bassin ?

La construction d’un bassin représente un travail ardu. Cela requiert également de la détermination et des investissements financiers conséquents. Cela dit, ces obstacles ne sont généralement suffisants pour faire renoncer un passionné. Pour plus d’un, posséder et prendre soin d’un bassin devient vite naturel.

Le plus souvent, beaucoup de personnes se construisent un nouveau bassin en vue d’y mettre des poissons. Et pourtant, le peuplement d’un nouveau bassin ne se fait pourtant pas à l’improviste. Dans cet article, nous allons tâcher de vous orienter sur le temps d’attente adéquant avant de mettre des poissons dans un nouveau bassin.

Les prérequis à considérer avant de mettre des poissons dans un bassin

Les connaissances techniques

Avant de songer à mettre des poissons dans votre nouveau bassin, il est nécessaire de se renseigner et se cultiver sur le sujet. Rigueur, précision et délicatesse sont requises, ainsi qu’un nombre de connaissances techniques assez pointues.

Et pour cause, un apprentissage adéquat garantira entre autres que les poissons seront sains. Cela permet également d’éviter de commettre des erreurs, qui pourraient être nocives pour vos nouveaux pensionnaires.

Le matériel et les produits

Comme nous l’avons précisé plus haut, cette passion des bassins peut revenir cher sur le long terme. Le matériel et les produits occuperont une part importante du budget, alors autant s’y préparer ! Si on peut souvent se contenter de ce qui est disponible, le bassin demandera un degré d’attention différent de la part de son propriétaire.

Le temps

En marge, il faudra également considérer le temps : c’est un facteur non négligeable avant de mettre des poissons dans un nouveau bassin. Il jouera également un rôle essentiel dans les différents cycles par lesquels le bassin passera. Enfin, il faut se rappeler que la nature ne peut pas être bousculée. Certaines choses demanderont donc un temps d’attente, plus ou moins long selon la situation.

Peupler un nouveau bassin : le temps d’attente conseillé

L’entretien de la faune et de la flore aquatique est une occupation qui demande beaucoup de patience. Et cette patience est indispensable dès le moment où on décide de mettre des poissons dans son nouveau bassin. En d’autres termes, l’introduction des poissons dans un nouveau bassin consiste en une étape parmi plusieurs autres. En plus des indications de rigueur à respecter, il faudra donc veiller à respecter une certaine chronologie.

Bien entendu, des procédures alternatives sont souvent mises en avant pour réduire ces temps d’attente. Elles sont notamment avancées afin de vous permettre de peupler un bassin en un temps record. Nous vous recommandons plutôt de vous en tenir au temps d’attente naturel conseillé. De manière générale, il faut aisément compter un minimum de 30 jours avant de penser à mettre des poissons dans un bassin.

Un minimum de trente jours pour le cycle de l’azote

Le cycle de l’azote, qu’est-ce que c’est ?

En termes plus clairs, ce minimum de trente jours d’attente est nécessaire afin que le cycle de l’azote se mette en place. Cette mise en place est dont prérequise avant de mettre des poissons dans un nouveau bassin. Ce cycle particulier est d’une importance capitale pour la faune et la faune aquatique de votre bassin.

C’est un processus composé de différentes phases. Il va donc se dérouler relativement aux plantes présentes dans le bassin. Le cycle de l’azote est un phénomène naturel. Il découle de la transformation des substances chimiques, et s’opère dans le bassin même.

Le temps de mise en place du cycle azoté

Dans les détails, ce cycle s’enclenche dès le moment où vous allez remplir votre bassin d’eau. L’ammoniaque qui va se dégager de votre sol va très vite se transformer en nitrites. Ensuite, ces nitrites vont se dégrader avant de se faire assimiler par les plantes du bassin. Grâce à la photosynthèse, ces plantes aquatiques vont créer de l’oxygène et almimenter tout le bassin.

Durant ces différentes phases du cycle de l’azote, l’eau du bassi sera très polluée. Elle sera notamment très toxique pour les poissons. Cette pollution et cette toxicité sont d’autant plus alarmantes durant la production en nitrate. Il n’est donc pas possible de penser à peupler votre bassin en poissons pendant le cycle azoté.

Un schéma illustrant les différentes étapes du cycle de l'azote | foudbassin.com

Ce cycle met environ quatre semaines pour se mettre en place. Certains experts recommandent même le double de ce temps d’attente ! À la fin de ce délai, l’étape suivante consiste à réaliser des tests d’eau. Cela permettra entre autres de savoir où en est le fameux cycle de l’azote. Si les tests s’avèrent satisfaisants, vous pouvez maintenant envisager de mettre des poissons dans votre nouveau bassin.

Les bactéries actives pour favoriser le cycle de l’azote

En parallèle, il peut être bon de savoir qu’on peut optimiser le cycle azoté et le rendre plus efficace. Pour cela, il est conseillé d’introduire des bactéries dans le bassin, juste après l’avoir rempli d’eau. Ces bactéries actives favoriseront une meilleure dégradation des substances chimiques, pendant toute la durée du cycle de l’azote. On parle bien sûr de la transformation des nitrites en nitrates, et ainsi de suite.

Les anciens bassins et le cycle de l’azote

Enfin, notons que le respect et la mise en place du cycle de l’azote est aussi important pour un ancien bassin nettoyé ou entièrement renouvellé en eau. De ce fait, on ne mettrra pas de poissons dans un ancien bassin totalement nettoyé. Il faudra veiller à une bonne mise en place préalable du cyclé azoté. De même qu’avec les nouveaux bassins, il faudra prévoir le minimum de quatre semaines d‘attente.

Mettre des poissons dans un nouveau bassin en 24 heures chrono

Ceux qui sont pressés de mettre des poissons dans leurs nouveaux bassins doivent se résoudre à une autre alternative. Celle d’introduire certaines bactéries très actives dans leurs bassins. Le résultat ? La possibilité de mettre les poissons en 24 heures.

Des produits pour accélérer le cycle de l’azote

Si ces produits ont prouvé leur efficacité à plusieurs reprises, le cycle de l’azote risque parfois de ne pas s’installer convenablement. En d’autres termes, le taux de nitrites du bassin pourrait grimper plus haut que le taux normal.

Il faudra bien entendu réaliser des tests d’eau, et effectuer correctement les changements d’eau. Cela permettra entre autres de réduire considérablement les teneurs en nitrites et en nitrates du bassin. Après la mise en place du cycle azoté et la réalisation de tests d’eau satisfaisants, on peut maintenant mettre les poissons.

La quantité conseillée de poissons à mettre dans un bassin

Enfin, il faudra veiller à la quantité de poissons qu’on envisage de mettre. Il ne faut pas en mettre trop d’un coup ! Autrement, le taux de nitrites du bassin risque de monter et rendre l’eau toxique pour les poissons.

Au départ, l’idéal est de se contenter d’introduire quelques poissons seulement. À titre de référence, on peut partir sur 20 poissons pour 200 litres d’eau. Ce sera largement suffisant pour un nouveau bassin.

Article précédent Les bons gestes pour entretenir un bassin de jardin à l’approche de l’automne

Laisser un commentaire

Les commentaires doivent être approuvés avant d'apparaître

* Champs obligatoires