Passer au contenu
Comment creuser un étang sur son terrain?

Comment creuser un étang sur son terrain?

Comment creuser un étang sur son terrain? Vous avez envie d'un étang mais vous n'avez aucune idée? Vous souhaitez aménager une pièce d'eau mais comment la creuser? 

  • Placez un tuyau d'arrosage au sol pour évaluer la taille de votre bassin.
  • Utilisez une bombe marquage. 

Passez dans un magasin spécialisé en bassin avec votre schéma ou vos idées. Nos experts se feront un plaisir de vous conseiller à distance pour la création de votre bassin. La première chose à faire, c'est de déterminer la futur taille du bassin et son emplacement. Nous vous recommandons d'utiliser une bombe de marquage, ou un tuyau d'arrosage

Quel sont les différents types de bassin ?

Il existe plusieurs types de bassins qui sont définis par trois grandes classes

  • La mare : en général de petite taille est peut profonde, elle est caractérisée par des rives à pente très douce. Souvent,  le nombre de poissons (s' il y en a) est très limité car ici il n'y a pas de filtration mécanique, la mare devant rester la plus naturelle possible. Dans ce type de bassin il faut être prudent au niveau des plantations car elles deviennent très vite envahissantes. Il convient bien à un endroit peu ensoleillé, autrement, l'eau verte est inévitable.
  • Le bassin mixte eau/plantes : c'est le plus courant.  Il allie tous les aspects du bassin et laisse toute liberté au créateur au niveau de son  aménagement : cascade, fontaine, ruisseau, zone de lagunage  peuvent être associés. Un des avantage réside dans le maintien aisé du biotope. Avec une bonne filtration biologique, il suffit d'ajouter des bactéries pour maintenir un bon équilibre. Souvent des zones de plantations sont prévues et le bassin comporte des paliers à différentes hauteur. Il convient à tous types de situations (ensoleillés ou non). S'il y a des enfants en bas âge, il est recommandé de faire un premier palier à -20cm suffisamment large, de telle sorte que si l'enfant tombe à l'eau, cela ne comporte pas de risque, vous pourrez le repêcher tranquillement. 
  • Le vivier : celui-ci est recommandé pour le maintien de KOÏ, les bords sont généralement abrupts, il n'y a pas de plante en contact avec l'eau du bassin et il a une profondeur assez importante, de l'ordre de 1.5 à 2m. Ce type de bassin doit avoir une filtration importante étant donné l'absence de plante. L'utilisation des bondes  de fond est recommandée avec une filtration par gravité. Ce type de bassin est techniquement plus élaboré, donc plus onéreux et  l'installation peut être délicate si vous avez des enfants en bas âge. Dans ce cas, il faut barricader le bassin afin de ne pas risquer l'accident,  en effet les enfants sont naturellement attiréq par l'eau et les poissons. 

La bonne proportion du bassin

La grandeur de votre bassin sera dépendant du type de bassin que vous désirez créer, de votre budget et de la place disponible. Si vous disposez d'un petit jardin et que vous faites un bassin de plus de 80% de la surface, il est plus que probable que celui-ci sera d'une esthétique plus que douteuse. D'autre part, si vous disposez d'un grand terrain et que vous construisez une bassin de 2m², celui-ci risque de paraître comme un seau d'eau au milieu d'une grande étendue, au risque de faire croire que vous avez pleuré pour en avoir un ! Une juste proportion s'impose, vous pouvez faire une évaluation de la taille du futur bassin à l'aide d'un tuyau d'arrosage à même le sol, ceci vous donnera une bonne idée de la taille par rapport à l'environnement. 

En ce qui me concerne et vu qu'on ne fait pas un bassin tous les jours, je pense que l'on peut faire appel à un architecte paysagiste. Celui-ci peut vous faire un projet où votre bassin sera totalement intégré et en rapport avec vos goûts personnels, en effet, il n'y a pas que le bassin mais également tout ce qui va autour :  allée, terrasse, plantations, coin repos, finition des abords, aspect occidental ou oriental... Même si vous désirez faire les travaux vous-mêmes, je suis sûr qu'un architecte paysagiste vous sera d'un grand secours. Ici pas d'erreur possible car il vous fera un dessin de l'ensemble, vous pourrez juger sur plan.        

Attention de ne pas voir trop petit car bien souvent on commence par une petite mare qui se termine en grand bassin. Il faut bien réfléchir et tout évaluer avant de se lancer dans l'aventure car toutes les modifications ultérieures ne sont généralement pas aisées à réaliser et peuvent coûter très cher.

L'emplacement

Certains vous diront ici, d'autres là, mais voilà, moi je vous dirais : en premier lieu où il y a de la place (je n'ai pas encore entendu  beaucoup de personnes dire cela !). Chaque situation a ses avantages et inconvénients. D'une manière générale si vous avez le choix, placez votre étang le plus près possible de la maison, de telle  manière que vous puissiez le contempler de l'intérieur par mauvais temps.

En effet, il n'y a rien de plus agréable que de voir évoluer ses poissons mais également de contempler les oiseaux qui vont et viennent sans arrêt. Vous serez également surpris de l'évolution du bassin en fonction des saisons. Si cela n'est pas possible, placez-le sur un accès principal mais toujours le plus près possible de la maison. Si cela n'est vraiment pas possible, alors créez une perspective dans le jardin qui laisse entrevoir le bassin sans le découvrir totalement, ceci est également un effet intéressant car il suscite la curiosité du visiteur qui, s' il s'aventure, découvrira un écrin de nature totalement inattendu.

Emplacement ensoleillé : avantages : bonne croissance des plantes et bonne floraison des nénuphars et autre pantes.

Le soleil donnera une meilleure visibilité dans les parties les plus profondes. Inconvénients : si le bassin est de petite taille, le risque d'eau verte est quasiment inévitable (Un UV rendra de précieux services)car l'eau s'échauffe plus rapidement. Attention aux petits bassins peu profonds, le manque d'oxygène les guette. Un petit compresseur sera très utile.    

Article précédent Les bons gestes pour entretenir un bassin de jardin à l’approche de l’automne

Laisser un commentaire

Les commentaires doivent être approuvés avant d'apparaître

* Champs obligatoires