Passer au contenu
Pourquoi et comment mettre des bactéries dans un bassin?

Pourquoi et comment mettre des bactéries dans un bassin?

Pourquoi et comment mettre des bactéries dans un bassin?

Le bassin permet de développer un espace de biodiversité et représente un milieu aquatique qui doit être entretenu. Maintenir un milieu aquatique de façon saine et équilibrer nécessitent la bonne dégradation des déchets ainsi que des matières organiques.

Mais pour une bonne dégradation de ces matières organiques, l’ajout des bactéries dans le plan d’eau reste une chose indispensable. Jouant plusieurs rôles, l’on se demande ainsi les raisons de l’emplacement des bactéries et de comment réussir sa mise en place dans un bassin. Dans le but de résoudre ce problème, plus d’informations vous ont été fournies à ce sujet dans la suite de ce contenu.

Quelques raisons justifiant l’importance des bactéries dans un bassin. Saviez-vous que les bactéries assurent plusieurs rôles dans le milieu aquatique?


En effet, les bactéries sont des micro-organismes qui permettent la protection et la durabilité du milieu aquatique. Ces bactéries détruisent les matières organiques qui peuvent être soit d’origine animale ou végétale. Suite à cette destruction, elles procurent ainsi plusieurs nutriments dont : l’azote, le phosphore et le potassium.

De plus, les bactéries permettent une grande diminution des corps pathogènes dont : les typa coliformes, les salmonelles et les Escherichia. D’autre part, la présence des bactéries dans un bassin permet aussi de mettre en place un cycle performant et très optimal de l’azote sans oublier la réduction de la pollution organique afin d’éviter l’intoxication de certains espaces aquatiques.

Une lutte contre l’accumulation de vase et la prolifération de certaines algues indésirables peut être aussi prise en charge par les bactéries. Sur d’autres thèmes, on pourrait ainsi retenir que les bactéries permettent de façon générale une restauration de l’écosystème et reste indispensable pour un étang. Vous connaissez dès à présent l’importance des bactéries dans un bassin, mais saviez-vous comment se passe leurs mises en place ? Le reste de ce contenu vous donnera des détails plus explicites !

Les diverses étapes pour une bonne mise en place des bactéries dans un bassin

La mise en place des bactéries dans un bassin nécessite plusieurs étapes. Mais bien avant leur énumération, il est extrêmement important que vous sachiez qu’il existe deux types de bactéries : les bactéries de démarrage et celles d’entretien. En effet, les bactéries de démarrage sont utilisées lorsque l’on aménage un nouveau bassin tandis que ceux d’entretien sont utilisés au fur et à mesure que le temps passe, c’est-à-dire au bout de quelques années après la création du bassin. En ce qui concerne les différentes étapes pour la mise en place des bactéries dans un bassin, nous pouvions mentionner précisément 𝒕𝒓𝒐𝒊𝒔 (03) 𝒑𝒐𝒊𝒏𝒕𝒔 indispensables :

Vérification des paramètres physico-chimiques

Cette première étape consiste à établir une estimation de la quantité de matière organique présente dans l’eau du bassin. Pour plus de précision, voici quelques paramètres physico-chimiques à étudier lorsque la température de l’eau est compris entre 8-10 degrés : la dureté, le pH, la plage de température et la contraction en oxygène. Après la vérification, assurez-vous que tout est normal avant de passer à l’étape suivante. Dans le cas où vous constateriez quelques choses, essayer de l’ajuster si cela est possible.

Ajout des bactéries

Ici, vous devriez tout simplement ajouter les bactéries sur toute la surface du bassin, cela est très important. Lorsque les bactéries sont ajoutées uniquement au filtre, les différents floculants pourront ne pas avoir d’effet. Avant d’ajouter les bactéries, il faudrait aussi se rassurer que la lampe UV est éteinte et que l’eau ne contient pas du chlore (l’eau du robinet contient souvent du chlore et devra subir une évaporation avant d’être utilisé.). Vous ne devriez rallumer la lampe UV qu’après 48 à 72 heures à compter de la fin du processus d’ajout. Mais d’autre part, pour des activités plus élevées, il serait préférable d’animer les bactéries dans une cuvette contenant l’eau du bassin puis l’assainir par une pompe d’aquarium. Après 6 à 24 heures selon la température, vous pourriez aisément verser la soupe dans le bassin.

Augmentation du taux d’oxygène

Cette étape est cruciale, car le manque d’oxygène au sein du bassin ne permettra pas aux bactéries d'assurer entièrement leurs rôles. Pour une oxygénation de l’eau, il est possible que vous incorporiez des substances dans votre bassin afin d'élever le taux d’oxygène. Certes, vous pouviez aussi procéder au brassage de l’eau ou soit utiliser une pompe à air possédant des bulles pouvant agir sur la surface de l’eau : ces deux méthodes restent aussi parfaitement fiables. Il est même conseillé de ne jamais stopper les pompes au cours des saisons chaudes.

De façon globale, on retient donc que la mise en place des différentes bactéries reste une chose indispensable pour un meilleur épanouissement aquatique au sein d'un jardin.

Article précédent Comment créer une mare naturelle dans son jardin?
Articles suivant Comment installer un bassin préformé?

Laisser un commentaire

Les commentaires doivent être approuvés avant d'apparaître

* Champs obligatoires