Passer au contenu
Comment attirer la biodiversité dans un jardin?

Comment attirer la biodiversité dans un jardin?

Comment attirer la biodiversité dans un jardin?

Le jardin est le lieu de détente et de relaxation par excellence, le tout sans avoir besoin de sortir de chez soi. Lorsqu’on pense à un jardin, on pense immédiatement à des fleurs, à de la vie en ébullition, à une belle biodiversité.

Cependant, une telle biodiversité n’est pas automatique. Il est nécessaire de créer les conditions idéales afin de l’attirer et de l’aider à se développer.

Pour y parvenir, nous vous fournissons des astuces clés ainsi qu’une liste de certaines erreurs à absolument éviter.

Miser sur des bassins de jardins et des lieux d’abris

Avant toute chose, dans l’objectif d’attirer la biodiversité dans votre jardin, la première étape est de créer des lieux lui étant dédiés.

Installer des infrastructures et délimiter des zones spécialement destinées au petit écosystème de votre jardin est ainsi primordial.

Par exemple, vous pouvez miser sur des bassins de jardins. A la fois plein de charme et personnalisable à souhait, un bassin de jardin se révèle être un lieu de refuse idéal pour bon nombre de végétaux et d’espèces, tel que les grenouilles, les petits poissons, les oiseaux, ou encore certains insectes tel que les libellules. Une fois mis en place, un tel bassin attire extrêmement rapide une large biodiversité, et offrira à votre chez vous une atmosphère particulièrement chaleureuse.

Astuce : un bassin de jardin est d’autant plus beau et efficace s’il est placé dans un endroit ensoleillé.

Autre exemple avec les lieux d’abris, autrement appelés les refuges. Des refuges représentent des lieux d’accueil pour la faune. Il s’agit donc d’une part d’attirer la faune, exemple avec les nichoirs pour oiseaux, et d’autre part de savoir conforter la présence de cette faune et l’aider à s’établir, exemple ici en apportant eau, nourriture et protection aux espèces.

La végétation, clé d’une biodiversité riche ?

Nous pouvons affirmer sans hésitation que la végétation est au coeur de la biodiversité, la végétation sous toutes ses formes.

Pour rebondir sur l’idée des bassins de jardin, nous pouvons citer de nombreuses catégories de plantes différentes, ayant chacune ses bénéfices et ses propriétés. Tandis que certaines plantes implantables dans un bassin de jardin sont filtrantes, permettant de ce fait d’améliorer la qualité de l’eau, d’autres plantes quant à elles sont oxygénantes grâce à leur capacité à diffuser de l’oxygène dans l’eau, un oxygène directement produit par leurs feuilles.

Au-delà de cela, la végétation dans sa globalité constitue une catégorie privilégiée de refuge pour la faune et la flore. Dans cette logique, sélectionner et planter une végétation à la fois variée et de qualité est un excellent moyen pour attirer une ribambelle d’espèces ainsi que pour les faire rester durablement dans votre jardin, permettant leur épanouissement.

Au moment de choisir les plantes de votre bassin, divers éléments sont à prendre en considération. Toutes les plantes ne peuvent pas être utilisées de la même manière. Tandis que certaines se plaisent au soleil, d’autres seront plutôt faites pour des zones ombragées. Tandis que certaines aimeront les eaux profondes, d’autres préféreront les zones d’eau plate.

Les erreurs à éviter

Afin de correctement attirer la biodiversité, certaines erreurs sont à éviter, faute de quoi vous ferez plutôt fuir la faune et la flore.

Première erreur à éviter : les plantes envahissantes. Elles ont tendance à littéralement envahir l’espace, ne laissant quasiment aucun espace de développement aux autres types de végétation et de faune. De plus, les plantes envahissantes s’avèrent être particulièrement complexes à éradiquer, et peuvent nuire durablement à votre jardin.

Les algues filamenteuses figurent parmi les plantes à éviter en grande priorité. Véritable fléau pour la biodiversité, les algues filamenteuses font leur apparition en particulier avec l’accumulation de déchets organiques au sein du bassin.

Deuxième erreur à éviter : les bassins trop ou pas assez profonds. Posséder un bassin de jardin est déjà un premier pas très intéressant pour optimiser la biodiversité. Toutefois, un bassin de jardin doit être finement étudié à l’avance, notamment au regard de sa conception. L’idéal est que ce dernier comporte différents niveaux de profondeur, afin de maximiser la cohabitation entre les végétaux et les espèces.

Troisième erreur à éviter : des matériaux de mauvaise qualité. Tous les matériaux ne se valent pas, et cette règle est également valable pour les bassins de jardin. Chaque composant joue un rôle spécifique, et plus sa qualité sera élevée, plus le bassin sera un environnement accueillant et complet pour la faune et la flore, ainsi qu’un bassin susceptible de correctement évoluer tout au long de l’année au fil des saisons.

Quatrième erreur à éviter : une absence d’entretien. Facteur pourtant logique mais parfois oublié, l’entretien reste incontournable pour vous garantir une belle biodiversité. Qu’il s’agisse du bassin en général ou bien des équipements, une routine d’entretien assurera la qualité de l’environnement de votre bassin, et donc son attractivité pour toute faune et flore. Bon état des équipements, équilibre de température, oxygénation de l’eau, ou encore gestion des déchets organiques, l’entretien se décline sous différentes formes, toutes importantes à leur échelle.

Article précédent Comment savoir si mon UV fonctionne encore dans mon bassin?
Articles suivant Quel est l'utilité du substrat dans un étang?

Laisser un commentaire

Les commentaires doivent être approuvés avant d'apparaître

* Champs obligatoires