Passer au contenu
Comment réaliser un aquarium amazonien ?

Comment réaliser un aquarium amazonien ?

Comment construire un aquarium amazonien soi-même ? L'aquarium amazonien est de plus en plus populaire en France comme à l’étranger. Et même s’il ne s’agit pas du choix le plus évident pour un débutant, tout le monde peut en réaliser un.

Dans ce guide complet, vous apprendrez à choisir les poissons et les plantes pour votre aquarium amazonien, et également comment l’entretenir.

Qu'est-ce qu'un aquarium amazonien ?

Un aquarium amazonien est également appelé bassin amazonien ou biotope d'aquarium. Et s’il est appelé comme cela, c’est bien évidemment en rapport avec l’Amazonie. L’Amazonie est une région chaude et humide de l’Amérique du Sud. Il s’agit plus exactement d’une vaste plaine traversée par le fleuve Amazone (Río Amazonas) et par ses confluents.

En outre, une grande partie de cette région est recouverte par la forêt Amazonienne. On estime qu’environ 2.500 espèces de poissons vivent dans le bassin de l’Amazone. Les poissons d’aquarium se trouvent principalement dans les petits ruisseaux, car ces espaces sont calmes et riches en végétation.


Plus les rivières sont étroites, plus les animaux marins sont protégés par la flore située sur les berges. C’est pourquoi beaucoup d’espèces originaires de l’Amazonie préfèrent la lumière tamisée.

Reconstituer le biotope amazonien dans un aquarium demande une certaine minutie. Entre autres choses, votre aquarium amazonien devra tout d’abord proposer beaucoup de plantes et autant de cachettes.

Quel substrat choisir pour son aquarium amazonien ? 

Le sol doit être composé d’une couche de substrat nutritif. Ce faisant, les nombreuses plantes qui font la particularité de ce biotope disposent d’un apport d’engrais suffisant. Un câble chauffant d’une puissance adaptée au volume de l‘aquarium peut être installé au sol pour permettre une meilleure circulation des oligoéléments.

Pour le substrat de l'aquarium, répartissez du gravier d’une faible granulométrie non coupante sur une hauteur d’au moins cinq centimètres. En matière de couleur, privilégiez une teinte sombre. Celle-ci permettra de faire ressortir les couleurs des poissons, mais aussi de créer une ambiance plus calme.

Bien sûr, vous pouvez aussi choisir un autre substrat comme du sable ou des galets. Quoi qu’il en soit, veillez à ce que le matériau utilisé ne coupe pas afin que vos poissons ne se blessent pas.

Quelle taille de bocal choisir pour réaliser un aquarium amazonien ?

La taille des aquariums amazoniens est variable. Elle va de 60 litres pour les plus petits volumes à 300 litres pour les cichlidés nains sud-américains et jusqu’à 450 litres et plus pour accueillir des discus, par exemple. Côté filtration, un filtre avec un débit de 3 fois le volume de l'aquarium devrait suffire.

Quelle est la température idéale de l’eau d’un aquarium amazonien ?

La température de l’eau d’un aquarium amazonien peut varier en fonction des espèces, de 24°C à 30°C, notamment pour la maintenance des discus. Le pH devra absolument être inférieur à 7 et pourra descendre jusqu’à près de 5 pour certaines variétés d’animaux marins.

⭐ Ça peut vous intéresser : notre collection de thermomètres pour l’aquarium

La dureté de l’eau doit être très douce. Pour cela, vous devrez mélanger de l’eau osmosée à de l’eau de conduite. Enfin, vous devrez porter une attention toute particulière au taux de nitrates qui ne devra pas excéder 30 mg par litre.

Quelles variétés de poissons introduire dans mon aquarium amazonien ?

Limiter les poissons à la région de l'Amazone semble être une tâche difficile au premier abord. Mais si on s'intéresse de plus près au sujet, on se rend compte qu'il existe plus de 1.500 espèces de poissons connues en Amazonie.

Alors, voici une liste des principales espèces de poissons en Amazonie :

  • Ancistrus doré
  • Apistogramma Cacatuoïde
  • Corydoras Trilineatus
  • Discus
  • Gymnocorymbus Ternetzi
  • Hemmigramus Bleheri
  • Otocinclus
  • Paracheirodon innesi
  • Pimelodus Pictus
  • Scalaire
  • Mikrogeophagus Ramirezi.

Liste des plantes d'aquarium amazoniennes

Les aquariums amazoniens sont généralement très plantés. Ils ont besoin de beaucoup de lumière et d’un apport d’engrais régulier. De nombreuses espèces de plantes sont originaires du biotope amazonien.

Il est donc facile de reconstituer un environnement 100% amazonien. Cependant, vous pouvez ajouter des plantes d’autres zones géographiques sans nuire à l’esthétisme et à l’équilibre de votre aquarium amazonien.

⭐ Ça peut vous intéresser : nous vous aidons à choisir les plantes pour votre aquarium tropical

Voici une liste non exhaustive de plantes originaires de l’Amazonie : 

  • Vallisneria spiralis
  • Echinodorus bleheri
  • Echinodorus parviflorus
  • Hydrocotyle leucocephala
  • Ludwigia repens
  • Myriophyllum mattogrossense
  • Sagittaria subulata
  • Limnobium laevigatum
  • Mayaca fluviatilis
  • Myriophyllum elatinoides
  • Potamogeton gayi
  • Salvinia minima

Les plantes amazoniennes aiment les températures qui tournent aux environs de 25°C. Il est déjà possible d'installer des plantes dans de petits bacs, mais un aquarium plus grand offre naturellement beaucoup plus de possibilités d'aménagement.

⭐ Ça peut vous intéresser : la liste des plantes oxygénantes pour un bassin équilibré

En Amazonie, la qualité de l'eau n'est pas la même partout, c'est pourquoi les différentes plantes ont des exigences différentes. Ainsi, nous vous conseillons de vous adapter aux types de plantes que vous achetez et de tester votre eau régulièrement.

Ce faisant, vous saurez si son pH, son taux de nitrates et sa dureté sont en adéquation avec les besoins de vos poissons et de vos espèces végétales. Enfin, n’hésitez pas à ajouter un maximum de racines pour ambrer l’eau et libérer des tanins.

⭐ Ça peut vous intéresser : notre article pour vous aider à choisir votre valise de tests pour aquarium

Comment nettoyer un bassin amazonien ? 

Un aquarium amazonien nécessite nettement moins d'entretien qu'on ne l'imagine peut-être au premier abord. Cependant, certaines étapes doivent être respectées.

⭐ Ça peut vous intéresser : notre collection de produits dédiés au nettoyage de l’aquarium

1. Enlever les déchets qui flottent à la surface de l’eau

Si des débris ou déjections flottent à la surface de l’eau, commencez par les enlever à l’aide d’une petite épuisette.

2. Nettoyer le substrat 

Ensuite, vous devrez nettoyer le sol de votre aquarium amazonien pour enlever tous les détritus qui tombent au fond. Pour cela, nous vous conseillons l’utilisation d’un aspirateur pour aquarium. N’hésitez pas à passer vos mains dans les plantes en amont pour que la saleté présente sur vos plantes tombe au fond.

3. Nettoyer l’intérieur et l’extérieur des vitres

Pour l’intérieur des vitres, utilisez une raclette spéciale pour aquarium. Dans l’idéal, optez pour un modèle large et une raclette plus fine pour nettoyer la mousse dans les angles. Il est possible que les algues présentes dans les coins soient difficiles à faire partir. Auquel cas, équipez-vous d’une éponge légèrement abrasive pour pouvoir en venir à bout !

4. Changer autant d’eau que nécessaire 

Votre aquarium brille de mille feux ? Alors, il est temps de changer une partie de l’eau de l’aquarium. En général, vous devrez changer entre 15% et 25% de l’eau de votre aquarium amazonien.

Avant d’ajouter de l’eau, vérifiez son taux de chlore. Si celui-ci est élevé, laissez votre eau reposer dans des bouteilles ou dans un conteneur au moins une semaine avant. Ce temps de latence permettra au chlore de votre eau de s’évaporer naturellement.

Pour terminer, ajoutez de l’eau de la même température que celle déjà présente dans votre aquarium et de la façon la plus douce possible afin de ne pas perturber votre biotope.

⭐ Ça peut vous intéresser : nous vous montrons comment nettoyer les algues dans un aquarium

Pourquoi est-il essentiel de changer l’eau de son aquarium chaque semaine ? 

Il est essentiel de changer une partie de l’eau de son aquarium chaque semaine afin de maintenir la stabilité des paramètres de l'eau. Sinon, vous risquez d’avoir des taux de nitrates trop forts, ce qui mettrait en danger le bien-être et la santé de vos poissons.

Sans compter que certaines espèces sont plus sensibles que d'autres à la dureté de l'eau, au pH, à la température de l'eau ou encore aux germes des poissons. Alors, pour savoir si votre eau est adaptée à vos poissons, réalisez un test !

Comment tester l’eau de son aquarium ? 

Le moyen le plus simple de tester l'eau de votre aquarium est d'acheter un kit de test complet en animalerie ou en jardinerie. Les principaux éléments à surveiller sont l'ammoniac, les nitrites, les nitrates et le pH.

Les malettes de test pour aquariums

Ces composés seront largement contrôlés par un bon filtre mécanique, chimique et biologique. Mais il n’est pas toujours évident d’obtenir un équilibre parfait. Alors, vérifiez régulièrement les niveaux de l'eau de votre aquarium.

⭐ Ça peut vous être utile : notre guide pour vous aider à contrôler l’eau de votre aquarium

Ammoniac

L'ammoniaque est la principale cause de mortalité des poissons. Il constitue la première partie du cycle de l'azote de votre aquarium et provient des déchets produits par les poissons et de la nourriture non consommée.

Quel que soit votre type d’aquarium, le taux d'ammoniaque de votre eau doit être insignifiant. Si le taux est anormal, l'eau pourrait être toxique pour vos poissons et doit être traitée avec un produit d'élimination de l'ammoniac.

Nitrites

Les nitrites constituent la deuxième partie du cycle de l'azote. Ils sont le résultat de la décomposition de l'ammoniac par les bactéries naturelles de votre aquarium.

Là encore, les nitrites sont toxiques et leur concentration ne doit pas dépasser 0,0 ppm. Pour faire baisser les niveaux de nitrites pendant un cycle, utilisez un conditionneur.

Nitrates

Les nitrates proviennent de la décomposition des nitrites. Ce composé n'est pas particulièrement dangereux pour les poissons, mais si son taux augmente, il peut stresser les habitants du bocal.

Pour les aquariums d'eau douce, le taux de nitrate doit être inférieur à 40 ppm. Les niveaux acceptables varient selon les écosystèmes d'eau salée, mais sont généralement inférieurs. Une masse filtrante appropriée et des changements d'eau réguliers permettent de maintenir les niveaux de nitrate à un niveau bas.

pH

Les niveaux de pH recommandés varient en fonction du type de poisson que vous élevez. Un pH compris entre 6,5 et 7,5 est généralement sans danger pour la plupart des poissons d'eau douce, tandis que les poissons d'eau salée prospèrent dans une eau plus chargée en pH (entre 7,9 à 8,3).

⭐ Ça peut vous être utile : comment se débarrasser des algues noires dans un aquarium

Conclusion

En résumé, l’écosystème amazonien comprend un grand nombre de poissons et de plantes. De ce fait, il est assez simple de se rapprocher de l’environnement naturel de l’Amazonie. Qui plus est, cela crée un aspect esthétique assez époustouflant.

Néanmoins, veillez à changer l’eau de votre aquarium et à le nettoyer régulièrement (comme vous le faites pour votre logement personnel). Et pour encore plus de conseils sur l’aquariophilie, continuez votre navigation sur notre blog !

Maintenant, c’est à vous de réaliser votre aquarium amazonien !

Article précédent Comment changer le kit de filtration de mon aquarium biOrb?
Articles suivant Comment enlever les déchets d'un aquarium BiOrb Oase ?

Laisser un commentaire

Les commentaires doivent être approuvés avant d'apparaître

* Champs obligatoires