Passer au contenu
Comment se débarrasser des algues filamenteuses dans un bassin?

Comment se débarrasser des algues filamenteuses dans un bassin?

Comment se débarrasser des algues dans un lac, dans un bassin ou dans un étang? Comment enlever les algues de mon bassin?

Les algues filamenteuses sont des organismes vivants de petite taille appartenant au règne végétal et vivant principalement en milieu aquatique ou plus précisément en milieu humide.

L’installation de ces végétaux dans les bassins est donc tout à fait normale. Toutefois, leur présence est dérangeante pour plusieurs raisons. C’est pour cela que les propriétaires de bassins sont en lutte permanente contre ces algues même si elles ne sont pas spécifiquement nuisibles. Découvrons les conditions dans lesquelles les algues se développent, les raisons de leur élimination et les méthodes efficaces contre elles.

Découvrez nos solutions pour réduire les algues en étang. 

Quelles sont les conditions écologiques favorables aux algues filamenteuses ?


La connaissance des conditions favorables à l’installation et au développement des algues permet de limiter leur prolifération en les privant de leur préférendum. On peut les distinguer essentiellement en deux catégories. D’abord, celles relatives au climat puis celles qui concernent les relations alimentaires.

 

Les conditions climatiques


Les conditions climatiques régnant dans un écosystème déterminent inévitablement les espèces animales et végétales susceptibles d’être retrouvées dans ce milieu. En effet, une espèce colonise un milieu en raison de la présence de facteurs climatiques qui lui sont avantageux. En ce qui concerne les algues filamenteuses, ces facteurs sont essentiellement liés à l’humidité, la température, l’hygrométrie, et à la lumière.


Les températures favorisant le développement des algues sont celles comprises entre 20 et 25 °C. Ces végétaux s’y multiplient et finissent par coloniser le milieu. Pour y arriver plus rapidement, elles ont également besoin d’une humidité élevée et d’une hygrométrie relativement bonne.

Découvrez nos solutions pour réduire les algues en étang. 

L’eau est le principal facteur de croissance tandis que le vent les aide à transporter plus facilement leurs spores pour la colonisation progressive du milieu. Enfin, les algues ont besoin de la lumière solaire, comme toutes les plantes chlorophylliennes, pour se développer. Cette lumière leur apporte l’énergie nécessaire à la conversion des éléments minéraux en substances organiques.

Les conditions nutritives


Le développement des algues dans tout type de milieu pourrait paraître étonnant par rapport à leur nutrition. Ils s’épanouissent parfois sur des milieux sans grande réserve de nutriments.

En effet, les algues sont des végétaux pionniers, c’est-à-dire, des végétaux sans grandes exigences en termes de nutriments. Vous comprenez donc que votre bassin est un paradis pour ces organismes parce qu’il regorge de nutriments pouvant servir à leur nutrition.

Des débris végétaux rejetés dans l’eau par les plantes aquatiques aux déjections des poissons en passant par les minéraux présents dans l’eau, les algues trouvent leur compte et s’y épanouissent naturellement.

Découvrez nos solutions pour réduire les algues en étang. 

Pourquoi se débarrasser des algues filamenteuses du bassin ?


Les impacts de la présence des algues filamenteuses dans votre bassin sont de plusieurs ordres. Il faut reconnaitre que ces conséquences ne sont pas que négatives. Néanmoins, plusieurs raisons incitent à procéder à leur extermination, ou tout au moins à freiner leur propagation. Quelles sont ces raisons ?

La survie de la faune aquatique


La prolifération des algues filamenteuses dans un bassin touche premièrement les habitants de cet écosystème. Même si leur présence profite au maintien des chaînes alimentaires et à l’équilibre écologique, leur développement exponentiel occasionne la mort progressive de la faune du bassin.

Découvrez nos solutions pour réduire les algues en étang. 

En effet, les algues filamenteuses sont des consommateurs voraces de dioxygène. En grand nombre, ils épuisent donc progressivement les réserves en dioxygène du bassin ; privant ainsi les poissons de ce gaz vital. Ces derniers, faute de dioxygène meurent les uns après les autres, et si rien n’y fit, la faune aquatique sera progressivement remplacée par les algues.

La fragilisation de l’écosystème et son empoisonnement


La raréfaction du dioxygène entraîné par la colonisation des algues filamenteuses provoque aussi la disparition progressive des microorganismes aérobiques au profit de ceux anaérobiques. Cela concerne beaucoup plus les bactéries qui assurent l’équilibre écologique du milieu. Or, les bactéries anaérobiques, sont beaucoup plus nuisibles pour l’écosystème que ce soit pour la faune que pour la flore.


De plus, la biomasse des algues ayant augmentée, leur mort entraîne le dépôt de grande quantité de matières organiques au fond du bassin. Mais si cela se limitait uniquement aux matières organiques, ce serait sans conséquence. En effet, en mourant, ces algues libèrent des toxines qui s’accumulent dans les tissus des autres organismes du bassin qui les consomment. Le réseau trophique en est donc infecté et tous les organismes de ces chaînes alimentent en accumulent simultanément par transfert de matières. Tout l’écosystème se trouve empoisonné par les toxines libérées.

Comment éliminer les algues filamenteuses du bassin ?


Il existe plusieurs procédés permettant l’élimination des algues dans un bassin. Ces procédés parfois complémentaires sont pour la plupart naturels et sans impact sur la vie du bassin. Ils consistent essentiellement à empêcher les algues de retrouver les conditions favorables à leur développement.

L’injection de courant d’air dans le bassin


L’aération du bassin permet d’y apporter du dioxygène et donc de favoriser le développement de la faune capable de limiter la prolifération des algues. En se nourrissant de ces algues, les animaux et les bactéries constituant la faune du bassin participent à la diminution progressive de leur population et par conséquent à la limitation de leurs actions.

L’introduction de microorganismes naturels


Certains microorganismes, tels que les bactéries se nourrissent des mêmes nutriments que les algues. En apportant ces bactéries dans votre bassin, vous créez de la concurrence aux algues qui progressivement vont se retrouver à court de nutriments et donc vont dépérir et disparaitre.

La privation du soleil


Si les poissons et les végétaux aquatiques dont vous disposez ne nécessitent pas spécifiquement un apport conséquent en énergie solaire, vous pouvez filtrer la lumière solaire en utilisant un colorant ou une bâche pour priver les algues de cette énergie qui leur est indispensable. En absence de lumière, ils ne pourront pas se développer dans votre bassin.

La mise en place d’un système de filtrage et de collecte


Certains dispositifs permettent en même temps le filtrage de l’eau et la collecte des algues. Ce type de système peut être très efficace pour empêcher l’installation des algues dans votre bassin parce que ces dernières n’y ont même pas accès.

Découvrez nos solutions pour réduire les algues en étang. 

Elles sont éliminées avant même d’en atteindre le seuil.
En conclusion, l’installation et la prolifération des algues dans un bassin sont liées à la présence de certains facteurs climatiques favorables et à la disponibilité de nutriments. L’éradication de ces végétaux passe donc principalement par l’élimination de ces facteurs et la mise en place de système empêchant leur installation.

Article précédent Comment détecter un trou dans un bassin?
Articles suivant Quelle est la meilleure période pour planter en milieu aquatique ?

Laisser un commentaire

Les commentaires doivent être approuvés avant d'apparaître

* Champs obligatoires