Passer au contenu
Comment tuer les algues dans un bassin ?

Comment tuer les algues dans un bassin ?

La vitesse de prolifération des algues est devenue une question de plus en plus préoccupante pour les propriétaires de bassins. Entre autres conséquences, cette multiplication a des effets nocifs sur les poissons comme sur les plantes aquatiques nichant au fond de ces bassins. 

Généralement, c’est pour cette raison que vous vous demandez comment faire disparaître ces maudites algues. Eh bien, la solution est absolument à votre portée. Aujourd’hui, nous vous proposons quelques astuces pratiques pour protéger votre bassin des algues. Relativement simples, elles demandent tout de même un intérêt particulier à la santé du bassin et son petit écosystème.

Contrôler l’apport en nutriments de votre bassin : un moyen sûr de tuer les algues par la faim

La gestion des algues va de l’intérêt de la santé de vos poissons, sans parler de la clarté de votre eau. Pourquoi ? Les algues se nourrissent des nutriments disponibles dans l’eau.

On parle notamment des nitrates et des phosphates qui, en quantité abondante, contribuent au développement rapide des algues. L’idée est donc de penser à éliminer ces nutriments au fur et à mesure, ceci afin de stopper leur prolifération.

Pour ce faire, vous ne devez pas disposer d’assez de poissons dans un même bassin. Il faut se rappeler que les nutriments, dont nous parlions plus haut, sont majoritairement issus de la décomposition des déchets libérés par les poissons. Et c’est de la propriété de vos poissons de ne jamais se montrer rassasiés !

L’alternative est donc de continuer à les nourrir, mais intelligemment. En d’autres termes, il faudra le faire par petites portions d’aliments, à plusieurs reprises chaque jour. Dans le même ordre d'idées, c'est d'ailleurs pour ça qu'on recommande d'utiliser de la nourriture de bonne qualité.

Ce faisant, vous répondrez à leurs besoins nutritionnels, tout en gardant la question des algues à l’esprit. Le plus important, c’est de ne pas endommager l’écosystème de votre bassin parce que vous ne voulez pas d’algues.

Procurez suffisamment d’oxygène à votre bassin : un meilleur atout pour dire non aux algues

Une eau bien oxygénée se débarrasse plus facilement des algues. Effectivement, ces dernières n’auront pas la possibilité de s’accroître en raison des désagréments que leur cause l’oxygène. L’une des manière les plus simples pour y arriver, c’est la mise en place de plantes aquatiques.

Il existe donc des catégories de plantes dont la présence un facteur de production d’oxygène. En l’occurrence, les plantes comme les pisties et les nénuphars présentent d’énormes avantages pour la luttre contre les algues.

Les nénuphars, des plantes aquatiques qui apportent d’énormes avantages dans la luttre contre les algues

Il faudra cependant éviter de choisir les mauvaises plantes. Enfin, vos poissons en soi garantissent également un apport non négligeable en oxygène.

Dans le même ordre d’idées, pour avoir de l’oxygène, vous pouvez mettre sur pied des dispositifs permettant une circulation rapide de l’eau. Et pour cause, une eau qui circule bien a une concentration adéquate en oxygène.

L’une dans l’autre, ces différentes approches sont des voies à suivre pour avoir une quantité abondante d’oxygène dans son bassin.

Privez votre bassin d’ensoleillement : une bonne méthode pour chasser les algues

Chaque espèce végétale a ses conditions de vie. Les algues ont des conditions de vie particulières dont on peut les priver pour favoriser leur mort. La présence du soleil facilite énormément le développement des algues.

En son absence, leur survie est menacée. C’est pourquoi vous devez agir sur l’ensoleillement de votre bassin.

Mais il ne faut pas mettre le bassin définitivement à l’abri du soleil. Ce qu’il faut, c’est de mettre une grande partie de votre bassin hors du soleil. Pour parvenir à avoir de l’ombre, vous pouvez décider d’installer un arbre.

Un bassin protégé de l'ensoleillement, grace à l'ombre des arbres disposés autours

Préparez-vous néanmoins, l’arbre en question peut jouer contre vous à un moment donné. C’est-à-dire qu’il peut vous demander du travail supplémentaire. Vous aurez notamment les feuilles à ramasser, et les racines à contrôler. C’est normal.

Après, il faudra vous contenter de l’ombre qu’il va vous rendre. Certaines plantes aquatiques, comme celles citées un peu plus, haut peuvent vous aider dans ce sens.

Débarrassez le bassin des déchets de toutes natures : astuce fiable pour détruire les algues

La propreté du bassin est d’une importance inouïe dans le succès de votre projet. Il faut veiller à ce que tout ce qui est déchet soit nettoyé. Conformément à notre précédent conseil, vous devriez être prêt à débarrasser votre bassin des feuilles d’arbres qui l’encombrent. 

Laisser les feuilles se décomposer, c’est concourir à la prolifération des algues. Et pour cause, celles-ci deviendront des nutriments bénéfiques pour l’ennemi que vous pourchassez : les algues. 

Le nettoyage du bassin consiste également à ne pas laisser les algues se développer. Cela signifie concrètement, qu’à l’apparition des algues, vous vous mettez en positon de gendarme pour les arracher de votre bassin. 

L’autre chose, c’est d’arranger la nourriture restante dans le bassin. Après quelques temps, si vous constatez une partie de nutriments non consommée, il faut s’en débarrasser. Les algues peuvent en profiter.

En dehors des plantes, les escargots et les têtards vous apportent de soutien dans la perspective de la réduction des déchets et de certaines algues.

Travailler l’eau disponible dans le bassin, c’est tuer les algues

Il faut évidemment traiter l’eau du bassin pour s’assurer de la disparité des algues. L’analyse de la qualité de l’eau vous aidera à savoir quelles dispositions prendre pour réussir la lutte.

Vous allez à cet effet mesurer le PH de l’eau ou encore le degré de calcium et de magnésium (GH) contenu dans l’eau du bassin. En testant le GH associé au taux de carbonate (KG), vous réaliserez si votre eau est meilleure ou non. L’eau qui convient au mieux et qui est recommandée est celle qui possède une bonne dureté.

Le GH doit se situer alors entre 10 et 20°. Par contre, figurez-vous d’avoir drainé le lit aux algues si l’eau de votre basin est immensément riche en nitrates et en nitrites. C’est en effet la preuve qu’elle détient plus de matières organiques qu’il n'en faut. Dans ce cas, vous devez faire recours à un traitement pour lequel l’avis d’expert vous sera utile.

Etaler un filtre dans votre bassin, c’est avoir plus de facilité dans la tâche

Non seulement, le filtre a l’avantage de jouer le rôle de purificateur, mais également celui de prévention. Les utiliser, c’est renforcer l’entretien du bassin dans l’intention de stopper la croissance des algues. Vous trouverez de filtres de plusieurs variétés que vous devriez adapter aux saisons. 

Le filtre vous dispense des tracasseries ultérieures et se trouve être un excellent accompagnateur pour arrêter la multiplication des algues.

Conclusion

Ce sont quelques conseils que nous avons rassemblés pour vous dans cet article. Ils permettront vous d'améliorer vos efforts dans la lutte contre les algues. En les suivant, vous parviendrez à réussir votre projet d'avoir un bassin sain.

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à nous les communiquer dans les commentaires ! On se fera un plaisir de vous répondre.

Article précédent Je cherche des plantes qui filtrent l'eau
Articles suivant Comment curer un étang?

Laisser un commentaire

Les commentaires doivent être approuvés avant d'apparaître

* Champs obligatoires