Passer au contenu
Comment éviter la vase dans un bassin ?

Comment éviter la vase dans un bassin ?

La vase d’un bassin est composée de débris animaliers et de plantes. Elle est inévitable dans un bassin non couvert, et risque de vite devenir un problème si vous la laissez s’accumuler. Dans un point d’eau, la croissance de la vase traduit souvent l’état de santé de celui-ci. En l'occurrence, un bassin plein de vase est en mauvaise situation. 

La vase provoque l’apparition et la prolifération des algues, en plus d’autres plantes aquatiques. Elle peut donc déstabiliser l’équilibre du bassin et entraîner divers problèmes. 

Pour ne pas en arriver là, il existe bien sûr des solutions et mesures adaptées. Celles-ci vous permettront de prendre soin de votre bassin, et de prévenir efficacement le développement de la vase.

D’où vient la vase qui s’accumule dans mon bassin ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est tout de même bon de se demander d’où provient cette vase. De manière assez simple, celle-ci se forme à partir de matières et débris organiques. Elle provient tout autant des brindilles, des feuilles mortes ou des plantes aquatiques. La vase s’alimente donc de toutes les matières organiques de l’environnement du point d’eau.

Lorsque vous nourrissez vos poissons par exemple, les aliments qui leur ont échappé vont se décomposer au fond du bassin. Les risques de développement de la vase augmentent d’autant plus si on fait de la suralimentation, ou qu’on utilise de la nourriture de mauvaise qualité. 

Quels sont les différents problèmes liés à l’envasement d’un bassin ?

Dans un bassin, la formation d’une épaisse couche de vase est assez problématique. Et pour cause, l’envasement a un impact direct sur la santé de l’environnement. Et sur  plusieurs points de vue.

L’impact de la vase sur l’oxygène d’un bassin

Lorsqu’une couche importante de vase se forme dans un bassin, cela a un impa ct direct sur l’oxygène. En d’autres termes, plus la vase se développe et moins l’oxygène est disponible. Elle peut même finir par disparaître du plan d’eau, complètement. 

En parallèle, ce phénomène entraîne l’apparition et la croissance des algues. Et pour cause, la vase leur fournit les nutriments importants à leur alimentation et survie ! D’autres plantes aquatiques vont d’ailleurs également se former, et envahir l’eau petit à petit. 

Cet appauvrissement de l’oxygène est problématique, et est nocif pour la faune comme la flore d’un bassin. Effectivement, au bout d’un moment, l’oxygène ne tient plus et disparaît du milieu aquatique. 

L’accumulation de la vase entraîne donc l’asphyxie du bassin, tout en favorisant une prolifération végétale intense. En résumé, cela déséquilibre l’écosystème d’un point d’eau.

Une fuite d’odeurs désagréables

Sur le long terme, la vase accumulée dans un bassin commence à dégager une odeur aussi désagréable que nocive. Souvent, cela arrive à cause du manque d’aération. Et c’est un phénomène beaucoup plus répandu en hiver qu’en été. En effet, à ces saisons de l’année, il y a plus de chances que l’eau du bassin se dispose en plusieurs couches de températures différentes.

Comme la perte d’oxygène est inévitable, cela favorise la formation de diverses bactéries anaérobies. Et ces dernières sont responsables de la fermentation de la vase. Ensuite, ces bactéries entraînent à leur tour l’apparition de débris qui s’accroissent dans la vase. Comme le dioxyde de carbone et le sulfure d’hydrogène sont très présents dans ces déchets, cela favorise fortement les odeurs désagréables.

Comment prévenir la croissance de la vase dans un bassin ?

Aucun bassin ouvert n’est à l’abri de la vase. Cependant, il est important et souvent urgent de s’en débarrasser quand celle-ci commence à s’accumuler. Pour éviter ce phénomène naturel mais malencontreux, nous vous partageons quelques techniques pratiques à appliquer.

Débarrasser l’environnement du bassin des végétaux présents

La première solution est l’élimination des végétaux qui sont dans l’environnement immédiat de votre bassin. Cela permettra notamment de limiter la quantité d’éléments organiques qui vont s’infiltrer dans votre point d’eau. Cette technique de prévention évitera le développement de la vase, tout en limitant une éventuelle invasion de plantes aquatiques.

C’est donc une solution idéale pour ceux qui veulent limiter l’impact écologique, autant que possible. En effet, elle est efficace et ne nécessite aucun traitement chimique. En parallèle, c’est également l’alternative la moins onéreuse. 

Le revers de la médaille ? Cette technique demande un travail attentionné et régulier. Par ailleurs, elle ne montre les résultats souhaités que sur le long terme, parfois plusieurs années.

Disposer d’un bon système d’aération pour son bassin

Les systèmes d’aération apportent l’oxygène nécessaire à la survie des micro-organismes aérobies. Comme on peut s’y attendre, lorsque le bassin est bien aéré, on remarque un bon niveau d’oxygène. Cela empêche le déséquilibre de l’écosystème, tout en prévenant la destruction de la flore et de la faune.

La présence de l’oxygène aide donc à lutter efficacement contre la prolifération de la vase. Dans un bassin bien aéré, la qualité de l’eau est donc nettement meilleure, et les bactéries bénéfiques sont présentes.

Vérifier régulièrement le système de filtrage et la pompe

En marge du bassin et de son environnement, il est très important de vérifier le matériel. De ce fait, il faut s’assurer régulièrement que la pompe à bassin comme la filtration sont en bon état. Ces deux éléments sont essentiels pour éviter la stagnation de l’eau ou la perte d’oxygène.

Dans la pratique, on vérifiera que rien ne gêne la rotation de l’hélice. Il faudra également veiller à nettoyer régulièrement les grilles de décantation, le filtre biologique et le filtre UV avec de l’eau claire.

Nettoyer régulièrement le bassin

Faire un nettoyage régulier et profond de votre bassin vous permettra de prévenir la croissance de vase et l’invasion des plantes aquatiques. Mais pour cela, vous n’avez nullement besoin de vider le bassin. 

Voici quelques astuces pour entretenir votre bassin sans trop vous tracasser.

  • Retirez les feuilles mortes, les algues et les déchets végétaux : utilisez un skimmer pour récolter les déchets qui flottent à la surface, avant leur descente au fond du bassin. Cela éviterait leur accumulation, et par extension leur transformation en vase. Prenez également l’habitude de ramasser les algues avec une épuisette à mailles bien serrées.
  • Laissez travailler la pompe et la filtration chaque jour : choisissez un moment de la journée et laissez tourner la pompe et la filtration pendant quelques heures. L’opération doit se faire chaque jour pour une bonne aération de votre point d’eau.

En résumé

Au bout d’un moment, la poussière, la terre, les matières organiques et végétales vont descendre au fond de votre bassin. C’est un phénomène irréversible lorsque votre point d’eau n’est pas couvert. L’essentiel est de limiter leur accumulation qui pourrait faire accroître la vase dans votre bassin.

Pour réduire son expansion, il faut entretenir régulièrement votre dispositif. Il faut également veiller à une bonne oxygénation du bassin pour un bon équilibre de son écosystème et éviter la prolifération de vase. Tant qu’il n’y a pas une couche épaisse, nul besoin de recourir à des produits chimiques qui pourraient nuire aux habitants de votre dispositif.

Article précédent Quelle est la meilleure période pour planter en milieu aquatique ?
Articles suivant Comment nettoyer les algues dans un aquarium ?

Laisser un commentaire

Les commentaires doivent être approuvés avant d'apparaître

* Champs obligatoires