Passer au contenu
Optimiser la croissance des poissons en aquaponie

Optimiser la croissance des poissons en aquaponie

Dans cet article, nous allons parler de comment maximiser la masse de poisson produite par rapport aux kilos de nourriture fournie en aquaponie? Tout d’abord, il faut savoir qu'en aquaponie, cela représente entre 40 et 50 % de nos dépenses. Il est aussi important de comprendre la courbe de croissance des poissons. Nous savons tous qu’au départ, le poisson est tout petit. Nous allons prendre exemple sur les carpes koï qui, jusqu'à un an, ne vont pas prendre beaucoup de masse mais qu’entre un an et trois ans, la pente de la courbe sera très forte et donc, le poisson va prendre beaucoup de poids en peu de temps. Ensuite, il y aura une nette inflexion pour le reste de sa vie. 


Pourquoi il y a une forte croissance au départ et ensuite une grosse stagnation? 


Cela est principalement lié à la production des cellules sexuées reproductrices, mâle ou femelle. Chez les poissons, ça s'appelle les gamètes. Le gamète mâle va être le spermatozoïde produit par le testicule. Le gamète femelle sera l'ovule produit dans un ovaire. Ainsi, la maturité sexuelle des femelles est différente de celle des mâles. Pour les carpes koï, cela va être de 4 à 5 ans pour une femelle et de 2 à 3 ans pour un mâle. 

Nous allons prendre un exemple bien connu en aquaponie qui est la truite arc en ciel car nous aimons bien élever ça dans nos bacs aquaponiques notamment dans les climats froids. Il faut donc savoir que pour cette espèce, la maturité sexuelle des mâles est à un an alors que celle des femelles est à deux ans. Donc en gros, nous allons avoir un optimum de croissance pour une quantité de nourriture donnée pendant un an pour les mâles et pendant deux ans pour les femelles. En pisciculture, ils ne veulent élever que des truites femelles puisque c'est dans ce cas là qu’ils obtiennent le meilleur rendement. Cela les amène d'ailleurs à faire des aberrations telles que donner des hormones mâles aux petites femelles. Du coup, les petites truitelles vont développer des testicules et cela va être le phénotype d'un mâle, mais le génotype d'une femelle. Et donc c'est un pseudo mâle et une femelle qui produiront exclusivement des femelles puisque tous les chromosomes seront des X.

Seuls les mâles ont des ICSI grecques. Donc si vous achetez des truites en pisciculture dans 99 % des cas, ce sera des femelles puisque c'est de cette façon qu'on aura la meilleure croissance pour le minimum de nourriture donnée. 


Quelques évidences pour que les poissons grossissent bien

La première chose, c'est qu'il faut que la température de l'eau soit adaptée à l'espèce. Vous ne mettriez pas des tilapias en eau froide ou des truites en eau chaude. Ensuite, vous donnerez une nourriture adaptée à l'espèce que vous élevez. Il y a des poissons herbivores, des poissons carnivores et des poissons omnivores qui mangent les deux. Donc, faites très attention et veillez bien à acheter la nourriture qui convient à vos poissons. Et enfin, il faut une quantité de nourriture suffisante pour qu'ils grossissent. Il faut couvrir les besoins en énergie pour leur métabolisme et les cellules pour leur activité. Donc, si vous leur donnez quelques granulés une fois par semaine, ils vont survivre. Mais évidemment, ils ne grossiront pas. 

La différence en terme de croissance

La première chose à savoir, c'est que les poissons vont grossir plus vite si vous les nourrissez plusieurs fois par jour. Donc, pour une dose journalière de nourriture, il vaut mieux la fragmenter en deux ou trois prises, plutôt que de tout donner le matin ou le soir. Ensuite, pour optimiser la croissance de tous vos poissons, il va falloir qu'ils aient à peu près la même taille.

En pisciculture, ils passent leur temps à trier les poissons, c'est-à-dire séparer les petits des moyens et des gros, non seulement pour qu'ils ne se mangent pas, mais aussi pour que chacun puisse absorber la bonne quantité de nourriture, et pas seulement que les gros poissons mangent toutes celle disponible pour les petits. 

Et enfin, le troisième facteur qui va faire la différence, est lié au deuxième. C'est-à-dire qu'il faut que tout le monde mange. Donc, si vous avez un distributeur de nourriture pour poissons, la nourriture va tomber à un seul endroit. Et ce sont les plus costauds et les plus territoriaux qui accéderont en priorité à cette nourriture. Et les petits chétifs timides n'auront pas grand chose. Ainsi, si vous distribuez de la nourriture de manière homogène à la surface de l'eau, vous maximisez les chances que tout le monde mange.
Article précédent Quelle étanchéité pour un bassin d'extérieur?
Articles suivant Quelles plantes aquatiques dans une mare ou un étang avec des canards?

Laisser un commentaire

Les commentaires doivent être approuvés avant d'apparaître

* Champs obligatoires